Actualité sportive en auvergne



Photo © Jérémie FULLERINGER

Chamalières a quasiment bouclé son recrutement

Le VBC Chamalières a quasiment terminé son recrutement avec six arrivées. La saison prochaine, le club disposera d’un groupe pro de dix joueuses pour la Ligue A Féminine, mais il espère encore un renfort au poste de réceptionneuse-attaquante.

Et quatre arrivées de plus qui font donc six. Le VBC Chamalières vient d'officialiser quatre nouvelles recrues qui rejoignent les deux premières déjà effectives en vue de la saison prochaine en Ligue A Féminine. Six renforts actés en attendant un septième. En effet, le club reste attentif et surtout actif afin d'engager une joueuse capable d’évoluer au poste de 4 de réceptionneuse-attaquante.
Après avoir validé le recrutement d’Estelle Adiana (réceptionneuse-attaquante) et de Victoria Young (centrale), ainsi que les prolongations de Kathleen Gates (passeuse), Yolande Amana-Guigolo (passeuse), Anne-Laure Margirier (libero) et Christelle Nana-Tchoudjang (pointue), voici les nouvelles joueuses de Chamalières.Estelle Adiana (au premier plan), internationale camerounaise, a affronté la France à deux reprises en mai dernier.

Une rotation à trois centrales

Oni Lattin (centrale). Cette joueuse américaine possède déjà une solide expérience des championnats européens. Après un parcours universitaire à San Diego et dans le Colorado, cette joueuse de 27 ans (1,86 m) a pris la direction de l’Europe. Elle a tout d’abord évolué à Örebro (Suède), puis à Kangasala (Finlande), avant de rejoindre la France. Elle portait les couleurs de Sens (Elite féminine) la saison passée. « C’est une centrale qui joue devant la passeuse » précise Atman Toubani.
Sandra Szaboova (centrale). Grande (1,90 m), la jeune internationale Slovaque de 22 ans arrive de Potsdam (Allemagne), après avoir évolué à Bratislava durant ses deux premières saisons professionnelles. Avec Szaboova, Young et Lattin, Chamalières retrouve une rotation à trois centrales.

Hardeman revient en salle

Leah Hardeman (réceptionneuse-attaquante). Un petit gabarit (1,77 m) et un profil atypique entre beach et volley en salle. Après une saison consacrée aux compétitions de beach, l’Américaine renoue donc avec le volley classique. Passée par l’Université de Coastal Carolina (NCAA 1er division) dont elle était la capitaine et avec laquelle elle a notamment remporté quatre titres de conférence, Leah Hardeman se prépare donc à découvrir l’Europe.
Alex Merle (réceptionneuse-attaquante). De retour des Etats-Unis où a étudié un an au Colby Community College (Kansas), cette ancienne pensionnaire du pôle de Wattignies possède un profil de libero. Originaire de Dunkerque, Alex Merle (19 ans) remplace Luawe Tangopi et évoluera davantage comme réceptionneuse-attaquante.

Jean-François Nunez

Commentaire