Actualité sportive en auvergne



Photo © Jérémy Truant

Qui sont ces passionnés déjà installés dans la côte de Saint-Just (Haute-Loire) pour le passage des coureurs ?

Dès mardi 9 juillet, les premiers camping-cars sont arrivés sur la côte de Saint-Just-près-Brioude, cinq jours avant le passage du Tour de France, dimanche 14 juillet en fin d'après-midi. Sur place, tous piétinent déjà d'impatience. Rencontre avec ces passionnés qui, durant trois semaines, précèdent les coureurs sur les routes de la Grande Boucle à travers l’Hexagone.

La petite route départementale 171 entre les hameaux de Jazindes (commune de Villeneuve-d'Allier) et Mauvagnat (Saint-Just-près-Brioude) a rarement vu autant de passage que cette semaine. La raison ? Ce dimanche 14 juillet, l'étape 9 du Tour de France empruntera cette sinueuse côte. Pour encourager les cyclistes au plus près, certains ont pris de l'avance. 

Samedi 13 juillet, venez vous tester sur la côte de Saint-Just (Haute-Loire), juste avant le passage du Tour

Gisèle et José

Dans l'entrée du camping-car, jeudi 11 juillet, la télévision tourne à plein régime. À 400 kilomètres de là, les coureurs s'approchent de la Planche des Belles Filles. "Ça vous dérange pas si on laisse la télé ?" Assis sur la banquette, Gisèle et José ont les yeux rivés sur la course. Dans trois jours, c'est à quelques mètres de leur camping-car que passeront les cyclistes. "C'est la première étape que l'on va voir cette année. Ensuite, on ira dans les Alpes", commence José.

Venus du Morbihan, ce couple de Bretons et leur chienne Narnia sont arrivés mardi 9 juillet. Ils étaient les premiers à s'installer en bordure de la route. "On essaie toujours d'arriver cinq jours avant, pour avoir une bonne place." Aujourd'hui, le petit délaissé sur lequel ils se sont installés est rempli de camping-cars. "On voit que les gens n'ont pas l'habitude ici. Hier, il y a un habitant qui m'a dit qu'on ne pouvait pas rester garé ici, que le Tour de France allait passé dimanche !", sourit José. 

Les Bretons José et Gisèle suivent le Tour à la télévision avant le grand jour.
Il faut dire que les deux retraités sont des habitués du Tour, des passionnés même. "Avant, on faisait six ou sept étapes par an. On était en voiture, on plantait notre tente. Une fois, on s'est posé au milieu d'un rond-point. C'était l'aventure !" Cette aventure se poursuit en camping-car désormais. "On a un scooter pour aller faire des courses, des visites ... et on marche aussi", résume Gisèle. 

J'espère que dans quelques années on dira que
le Tour 2019 n'était pas le Tour de France
mais le Tour des Français !

Pourquoi avoir choisi cette côte de Saint-Just ? "Parce qu'on est dans le pays de Bardet !", lance José avant de reprendre : "Le Massif Central était un bon compromis cet été. Et puis ici, on sort un peu des sentiers battus. Il n'y a pas d'affluence comme à l'Alpes d'Huez par exemple."

Côté pronostics, ces sexagénaires mettent une pièce sur les Français. "J'espère que dans quelques années on dira que le Tour 2019 n'était pas le Tour de France mais le Tour des Français !", conclut José.

Tour de France : itinéraire, horaires... tout savoir sur l'étape de Brioude

André, Killy, et leurs deux petits-enfants Malo et Nina

À deux pas du camping-car de José et Gisèle, sous le auvent de celui d'André et Killy, c'est une autre ambiance. Ici, on joue aux petits-chevaux, en famille, avec en fond sonore l'étape du jour. "C'est la deuxième année qu'on va voir le Tour de France. L'an dernier, on est même passé à la télé !" À 7 ans, Malo est déjà un spécialiste de la Grande Boucle. Il en connaît les cyclistes, les équipes... Sa sœur Nina, 4 ans, semble quant à elle plutôt s'intéresser à la caravane publicitaire. Et sa grand-mère de préciser : "En plus dans les côtes, la caravane passe moins vite."

André et Killy ont emmené leurs petits-enfants assister au passage du Tour de France sur la côte de Saint-Just.

"On a choisi la côte de Saint-Just car c'est chez Romain Bardet, explique André. Et puis, c'est la dernière côte avant l'arrivée. On est très bien placé ici." Ces Lotois sont arrivés de Biars-sur-Cère mercredi. Après le passage des coureurs, ils prendront la route du sud, pour les retrouver sur l'étape Albi-Toulouse. En attendant, "on joue, on fait des balades ..." Et on pronostique aussi. Pas de place au doute, Malo mise sur trois Français : Bardet, Pinot et Alaphilippe.

L'enfant du pays aura donc du soutien, dimanche, pour grimper cette pente qu'il connaît bien, mais qu'il n'aura jamais vu aussi bondée.

Jérémy Truant

Commentaire