Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Basket
Photo © Archives Pierre Couble

Melody jouera finalement... au Clermont Basket !

Il n’y aura pas de symbole. Pas de joueur emblématique des deux clubs, JAV et Stade, réunis en JAVCM. À la rentrée, David Melody évoluera au Clermont Basket.

Ne pas connaître ses qualités, c'est ne pas connaître le basket. Le profil Melody ? Niveau de jeu, expérience, état d'esprit, implication. Bref ! L'ancien capitaine du Stade Clermontois et de la JA Vichy David Melody aurait forgé le chaînon parfait des deux entités rassemblées en une. Mais l'Auvergnat n'en sera pas. À la rentrée, il portera les couleurs du Clermont Basket, engagé en N2.


Que pensez-vous du rapprochement du Stade Clermontois et de la JA Vichy ? 

« Je n'ai pas changé d'avis là-dessus depuis trois ans. Si l'on veut faire un club de haut niveau sur la région, vu la conjoncture actuelle, c'est une obligation pour exister et perdurer. »

Étiez-vous prêt à jouer dans le nouveau club ? 

« Oui. D'ailleurs, dès le départ, fin avril, on m'avait dit que j'étais partie prenante du projet. Ce qui m'avait fait réfléchir. Pourquoi pas, en effet ? Ce sont les deux clubs où j'ai le plus joué dans ma carrière (16 saisons). On connaît mon attachement aux deux et à la région. J'aurais été très fier, soit d'y jouer, soit autre chose. »

Et puis ? 

« On m'a dit d'attendre le final four de Vichy. Le coach m'a appelé et on s'est vu mi-juin. On a bien discuté. J'ai dit que je me sentais prêt à jouer, à poser les pierres de cette aventure. Il m'a été évoqué les 4 joueurs de moins de 23 ans en raison de l'absence d'agrément. Après, ont été pris en toute logique des cadres de l'équipe de Vichy. Ça laissait encore de la place. Mais mercredi dernier, on m'a fait une offre financière a minima, sur 10 mois en plus. Et l'engagement du poste 2 Tsagarakis a montré que je n'étais plus dans les plans. »

Le vivez-vous mal ? 

« Cela ne change pas la face du monde mais je suis effectivement déçu de ne pas participer à ça. Cela dit, quand j'ai su que le Stade ne repartait pas, j'avais deux solutions : soit je faisais partie de la fusion, soit j'allais filer un coup de main au Clermont Basket, à mon pote Guillaume (Vizade, le coach) même s'il aurait préféré me voir sur un terrain de Pro B. »

Et vous, votre préférence ? 

« Les deux choix me satisfont de manière différente. L'un, c'était un défi sportif, l'autre, c'est un choix du c'ur. Quand je vois la manière dont le club évolue, ça me rappelle mes premières années seniors ou quand je suivais mon père à l'ALEM. C'est le genre d'ambiance dans laquelle j'ai grandi, qui fait partie des bons souvenirs. »

Que comptez vous apporter au CB ? 

« Ma qualité de joueur et de l'expérience. Peut-être de la sérénité aussi, trouver les bons mots, les bonnes solutions dans les moments durs. »

Pour quelle ambition ? 

« Connaissant quelques joueurs de l'équipe et le coach, on va tout faire pour montrer que le basket existe toujours à Clermont, qu'il y a des voies différentes pour exister à un niveau plus que correct. Et je m'attacherai à le montrer. »

Commentaire