Actualité sportive en auvergne



Photo © Pierre COUBLE

La Haute-Loire conquérante

Belle clôture de l'édition 2019 du Triathlon d’Aydat, hier, avec le M, qui a vu la victoire des Altiligériens Beyssac, chez les hommes et Begon, chez les féminines. 

On a bien pu croire, durant un bon moment, hier, au cœur de l’épreuve de distance M (1.500 m de natation, 40 km à vélo et 10 km de course à pied), dernière course du riche week­end de triathlon proposé par Puissance 3 Cournon à Aydat, que le scénario vécu la veille sur le format S allait se répéter.

Avec comme acteur principal du suspense, le même Sulian Courjal, toujours pas aux stricts avantpostes (12e ) à l’issue des 1.500 m de natation, même si dans une position un peu moins reculée qu’après les 750 m du samedi (17e).

Doublés de podium pour Courjal et Zaninetti

Le licencié de Corbeil-Essonnes avait en effet profité de la partie vélo pour envoyer du lourd et reprendre du temps à tout le monde, au point de se hisser, comme la veille à ce même moment de la pose de son engin dans le parc, au deuxième rang.

Du temps repris à tout le monde sauf à un seul, en fait, le Ponot Florian Beyssac, déjà mieux positionné au sortir de l’eau (5e avec 1’20” d’avance sur Courjal) et qui, en selle, aura même ajouté 49 secondes supplémentaires à son crédit.

S’étant construit une marge confortable, Beyssac souffrait en revanche sur la première boucle de course à pied : « J’ai fait un gros vélo que j’ai un peu payé ensuite car j’ai eu un point de côté. » Voilà qui ramenait un Courjal poursuivant ses efforts à 45 secondes du leader vellave.

Florian Beyssac intraitable sur la distance reine [classements complets]

Mais alors que ce dernier retrouvait toutes ses sensations sur le deuxième tour de lac, Courjal, lui, allait, au contraire, soudain se trouver en sérieuse difficulté : « J’étais pas mal à vélo et j’ai réussi à partir assez vite en course à pied. Et puis, ça s’est compliqué, je sentais que ça n’allait pas et sur le dernier tour, les côtes m’ont été fatales musculairement », relatait celui qui, après sa victoire de la veille, enchaînait tout de même par un podium.

Podium dont la dernière marche revint au Clermontois Paulin Bernard, qui se satisfaisait de sa performance. Un peu en retrait après la natation (11e) , le licencié d e Clermont Triathlon s’offrait ensuite le 4e chrono à vélo qui le rapprochait des deux premières positions : « Je connaissais un peu le parcours », précisait Bernard, qui estimait cependant que « ça aurait pu être mieux en course à pied. En tout cas, je n’ai jamais vraiment espéré pouvoir revenir sur les deux premiers. »

Revenir sur les premières, l’Yssingelaise Anne-Sophie Begon, elle, y est au contraire, parvenue.

Accusant près de trois minutes de retard, après les 1.500 m de natation, sur l a Cler montoise Amandine Debrouver, sortie de l’eau dans le Top 20, l’Altiligérienne a effectué un beau rapproché à vélo.

Mais que dire de sa course à pied, vraiment excellente puisqu’en bouclant les 10 km en 45’35”, elle réalisait le 10 e temps de tout le plateau.

Si, vainqueur la veille, Courjal a donc réussi à décrocher une deuxième place, hier, les féminines comptent, elles aussi, une de leurs représentantes auteure d’un joli doublé : deuxième samedi, à 18” de la Clermontoise Maeva Couchard, la Montluçonnaise Camilla Zaninetti, si elle est apparue moins à l’aise en selle, aura, en revanche, accompli une très belle course à pied (20e temps en 47’15) qui lui perm et de ravir la deuxième marche du podium à Amandine Debrouver pour…  21 secondes !

Laurent Calmut

Commentaire