Actualité sportive en auvergne



Photo © louis fayet

Fajfrowski (Aurillac) : le parquet conclut à une mort accidentelle

L'ailier du Stade Aurillacois Louis Fajfrowski est décédé d'un traumatisme thoracique d'après les résultats de l'autopsie. Le joueur avait trouvé la mort dans les vestiaires du stade Jean-Alric, à Aurillac (Cantal), après un choc au cours d'un match amical, le 10 août.

Près de trois mois après le décès brutal de l'ailier du Stade Aurillacois, Louis Fajfrowski, survenu vendredi 10 août, après un match amical, le parquet d'Aurillac conclut à une mort accidentelle.

Après l'autopsie, le décès de Fajfrowski reste flou

Les résultats officiels de l'autopsie révèlent que le joueur de 21 ans est décédé d'un traumatisme thoracique. Ce dernier, d'après le substitut du procureur d'Aurillac, a été "responsable d'une commotion cardiaque avec accélération du rythme qui a entraîné son décès". 

"Un accident malheureux"

L'enquête aux fins de recherche des causes de la mort, ouverte début août, n'a pas pu "démontrer qu'il y avait une quelconque faute imputable à qui que ce soit. C'est un accident malheureux", ajoute le parquet. 

Du monde et de l'émotion aux obsèques de Louis Fajfrowski

Titulaire lors de la rencontre amicale disputée face à Rodez (Fédérale 1) au stade Jean-Alric, le 10 août, à Aurillac, l'ailier du Stade Louis Fajfrowski est sorti du terrain au cours de la seconde période, peu avant l’heure de jeu, après avoir subi un plaquage appuyé, à mi-hauteur. Resté au sol quelques instants, sonné, il avait été pris en charge par les soigneurs avant de regagner les vestiaires, conscient. Après plusieurs pertes de connaissance, à l'intérieur, il est décédé malgré l'intervention des secours.

Malik Kebour

Commentaire