Actualité sportive en auvergne



Photo © christian stavel

Stade Aurillacois : deux scénarios pour un maintien dès ce soir

Ce vendredi 26 avril, à 20 heures, le Stade Aurillacois reçoit Biarritz pour le compte de la 29e et avant-dernière journée de Pro D2. L'occasion pour les Cantaliens d'officialiser enfin leur maintien. Même s'ils n'ont pas totalement leur destin entre les mains.

La saison dernière, le Stade Aurillacois avait dû attendre la fin de la 28e journée de Pro D2 et une poussive victoire face à Vannes sur la pelouse de Jean-Alric (19-14) pour officialiser son maintien. Cette année, les Cantaliens peuvent le faire au soir de la 29e et avant-dernière journée de championnat. Mais les hommes de Thierry Peuchlestrade ne sont plus totalement maîtres de leur destin et seulement deux scénarios pourraient les mettre définitivement à l'abri.

Victoire impérative

Pour enfin pouvoir souffler, le Stade Aurillacois doit avant tout gagner face à Biarritz. Mais cela pourrait ne pas suffire. En effet, s'ils veulent être assurés de renouveler leur bail avec la Pro D2 pour une saison supplémentaire, ils sont également dépendants du résultat du match entre Mont-de-Marsan et Bourg-en-Bresse.

Si Paul Boisset et ses hommes s'imposent, ils compteront au moins 63 points (64 en cas de bonus offensif). Tout autre résultat qu'une victoire des Bressans dans les Landes et la messe serait dite puisque l'actuel 15e de Pro D2 afficherait au mieux 57 points au compteur en cas de match nul, 56 s'il décroche le bonus défensif et donc 55 en cas de défaite sèche. Avec au pire six points d'avance, les Cantaliens seraient sauvés.

 

 

Un match nul pourrait suffire

Mais le salut du Stade Aurillacois pourrait aussi passer par un match nul face à Biarritz. Dans ce cas-là, le club du président Millette aurait encore un espoir d'être officiellement maintenu ce vendredi 26 avril. Mais il faudrait enfin avoir un peu de chance.

En effet, pour que le Stade soit sauvé en faisant match nul face à Biarritz, il faudrait alors que Bourg-en-Bresse perde impérativement à Mont-de-Marsan. Et sans prendre le bonus défensif de surcroît. Aurillac compterait 61 points tandis que les joueurs de l'Ain en auraient 55. Là aussi, les Cantaliens auraient six points d'avance à une journée de la fin et seraient assurés d'être en Pro D2 la saison prochaine.

 

 

Pas d'autre solution

En cas de tout autre scénario, le Stade Aurillacois devrait batailler jusqu'au bout pour tenter de sauver sa peau en Pro D2. Si les Cantaliens perdent et que Bourg aussi, ou s'ils font match nul et que les Bressans font tout autre résultat qu'une défaite sèche à Mont-de-Marsan, les Cantaliens trembleront jusqu'au bout et seront obligés d'aller chercher un miracle sur la pelouse de Nevers lors de la dernière journée (en espérant aussi des résultats favorables sur les autres pelouses dans le même temps). Un scénario qu'il vaudrait mieux à tout prix s'éviter.

Nourredine Regaieg

Commentaire