Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme
Photo © Pierre Couble

France / Nationaux-Espoirs : Sene, le doublé et Liévin bien préparé

Et à la fin, c'est Alioune Sene qui gagne. C'était déjà le cas aux France de l'an passé, à Lyon, ça l'a encore été, ce samedi, lors du concours espoir de perche d'Aubière, avec 5,52 m.

La quête du doublé ne pouvait être, cependant, un long fleuve tranquille avec les deux représentants nivernais des Eaux Vives, Cottin et Cyprès, que le jeune Clermontois désormais entrainé à l'INSEP par Gérald Baudoin, avait face à lui.

Notamment un Pierre Cottin titulaire de la meilleure performance du plateau depuis le 20 janvier, avec 5,40 m. Pour sa part, Sene, toujours en quête d'une meilleure fin d'élan et d'un meilleur renversé, affichait un 5,37 m lui autorisant tous les espoirs.

Mais pas de pression supplémentaire à l'entendre : « Pour un championnat de France, tout le monde repart de zéro et c'est le meilleur ce jour-là qui est sacré. Peu importe les perfs réalisées tout au long de la saison. »

Le meilleur, ce fut donc lui, ce samedi. Se présentant sur le sautoir quand le panneau indiquait 5,15 m, alors qu'avait déjà été écarté le trio Martin (RC Vichy), Rouzières (CAA) et Hubert (CAA), butant sur les 5,00 m. Sene franchit avec beaucoup de marge une barre qui fut celle de l'écrémage, puisqu'aux 5,30 m, ne restaient en lice que le quatuor de favoris annoncé, Gavillon, Cypres, Sene et Cottin.

Le Nivernais donna un début de tendance en enroulant la barre avec la même aisance que la précédente, au contraire de ses acolytes, tous contraints de s'y reprendre à deux fois. Et même trois, pour un triple échec, au final, pour un Gavillon ayant toujours lâché au moins un essai sur ses deux barres précédentes.

Du trio de rescapés, à 5,42 m, Sene, bronze assuré, fit d'emblée la meilleure impression. Teintée d'argent quand Cottin, le plus dangereux, échoua la 3e fois, puis d'or quand, à son tour, Cypres enchaîna les échecs.

Désormais seul, Sene s'octroya, de son torse frôlant la barre, les 5,52 m valant 4e perf française toutes catégories 2018 avant de tenter son record personnel (5,60 m, en juin 2016 à Pierre-Bénite) à 5,62 m. Là, au 2e essai, le plus réussi, son torse alla de nouveau heurter la barre qui, cette fois, retomba sur le tapis, mettant fin aux ambitions du Clermontois.

Provisoirement. « Contrairement à d'autres concours que je terminais en n'ayant plus de punch, là, à 5,52 m, je ne me sentais pas du tout fatigué. A 5,62 m, c'est vrai qu'il ne me manque pas grand-chose. C'est juste qu'au-dessus de la barre, je n'ai pas été assez technique, j'ai raté l'esquive. D'où, malgré ce titre, une légère frustration. Mais c'est bien, en prévision de Liévin. »

Ou la volonté exprimée de Sene de vite basculer sur les autres France, les Elite où il s'estime capable de viser le podium.

Commentaire