Actualité sportive en auvergne



Sports-Auvergne Athlétisme
Photo © Archive Francis Campagnoni

Lavillenie sacré et meilleur performeur mondial

Une fois n'est pas coutume, Renaud Lavillenie a dû s'employer pour aller chercher son douzième titre de champion de France. Grâce à un saut à 5,95m, le Clermontois s'impose devant Kévin Ménaldo (5,80m) et Stanley Joseph (5,75m).

Certains le disaient moins dominateur, lui fustigeait de mauvaises conditions climatiques. Ce dimanche, en franchissant 5,95m, meilleure performance mondiale de l'année, Renaud Lavillenie à fait taire tous ses détracteurs. « J'étais frustré depuis quelques semaines. J'avais de grosses espérances sur cette compétition. Je ne suis pas loin de franchir 6,01m, juste avant les championnats d’Europe à Amsterdam. c'est super intéressant  », a-t-il déclaré au micro de Canal +

5,95m franchi au deuxième essai


Sur ce concours, le recordman du monde de la spécialité a franchi sa première barre à 5,75 m sans problème au premier essai. Même chose pour la barre suivante placée à 5,85m. Mais il ne s'agissait pas de s'arrêter là. Renaud Lavillenie l'avait annoncé, il souhaitait « reprendre la tête des bilans mondiaux (Kendricks, 5,92 m, ndlr) », et faire des performances de son niveau. C'est chose faite avec une barre à 5,95m effacée au deuxième essai. 

Trois échecs à 6,01m

Reste qu'une fois ce premier objectif rempli, lui assurant dans le même temps un nouveau titre, le champion de France a demandé une barre de 6,01m. Une tentative qui s'est soldée par trois échecs mais qui n'en demeure pas moins riche en enseignements à une semaine des championnats d'Europe.
Commentaire